Le concile Vatican II a approfondi le sens de la liturgie et notamment de l’eucharistie dominicale, « source et sommet de notre vie chrétienne». Il a encouragé la participation active des fidèles à la liturgie. Par les lectures, les répons, les chants, l’offrande du pain et du vin, c’est tous et chacun qui rendent grâce pour l’amour du Christ livré sur la croix, et qui s’offrent avec lui pour le salut du monde. A Sainte-Rosalie, cette participation active de tous est réelle et beaucoup de personnes qui viennent occasionnellement à la paroisse, témoignent de la ferveur de la célébration et de leur perception que c’est bien une « communauté » qui célèbre l’eucharistie.

Le conseil pastoral a voulu poursuivre cet effort, et notamment permettre aux enfants d’être plus pleinement intégrés dans cet acte liturgique. En plus des messes des familles où ils ont toute leur place, leur permettre d’être habituellement présents et acteurs dans la messe dominicale. Nous avons donc fait le choix de mettre en place un groupe de « servant(e)s de l’eucharistie ».

La liturgie est hautement symbolique. Le prêtre représente le Christ « homme » qui donne sa vie pour son « épouse » l’Eglise. C’est dans cette alliance que la joie et la vie peuvent jaillir. Pour respecter cette dimension symbolique, il nous a paru important que des garçons et des filles puissent participer à ce service, mais de manière différenciée. Les garçons sont plus du côté du prêtre, unis à lui dans l’offrande du Christ, les filles sont plus du côté de l’assemblée, accueillant cette offrande et lui faisant porter tout son fruit. Les garçons et les filles entoureront l’autel et participeront chacun à sa manière au service liturgique.

Pour avoir un groupe unifié, nous proposons ce service à tous les enfants de CM1 à la 5ème. Et nous commencerons par la messe du dimanche à 11h (le temps de se rôder un peu) avant de l’élargir aux autres célébrations. Nous débuterons ce service lors de la messe du dimanche 12 mars. Les enfants et les jeunes partants peuvent déjà se signaler et venir ce jour-là à 10h, pour s’y préparer.

Dans quelques jours, commence le carême. Nous avons fait le choix de le vivre à la lumière de l’Evangile nous invitant à construire notre vie sur le roc (Mt 7,24). Vous trouverez dans ce Rosalien, une première réflexion sur ce thème et le tract avec toutes les propositions de la paroisse. Nous allons soutenir des associations qui aident des personnes à se construire ou à se reconstruire et nous réfléchirons sur ce que signifie « construire sa vie en Dieu ».

Que ce temps du carême nous aide tous à nous enraciner davantage dans le Christ, à venir puiser à la source des sacrements et notamment de l’eucharistie, et à nous conformer à l’image de Celui qui nous montre le chemin.

 

 P. Lionel Dumoulin