En quête de Dieu


Ce Rosalien marque le début de l’année 2019 et nous sommes heureux d’échanger des vœux de bonne année pour qu’elle soit riche en projets, en rencontres et en vie.

Nous pouvons demander la santé mais surtout demander d’être plus proche des personnes hospitalisées ou éprouvées dans leur corps et dans leur esprit et prier pour les médecins, les infirmiers, les aides-soignantes qui leur portent secours jour après jour.


Lire la suite
Horaires des messes

Horaires des messes

Du mardi au vendredi : 8h30

Samedi : 18h30

Dimanche : 9h00 et 11h00

Ce Rosalien marque le début de l’année 2019 et nous sommes heureux d’échanger des vœux de bonne année pour qu’elle soit riche en projets, en rencontres et en vie.

Nous pouvons demander la santé mais surtout demander d’être plus proche des personnes hospitalisées ou éprouvées dans leur corps et dans leur esprit et prier pour les médecins, les infirmiers, les aides-soignantes qui leur portent secours jour après jour.

En cette année 2019, je voudrai nous souhaiter et souhaiter à nos contemporains, un plus grand désir du don de Dieu. Nous savons qu’il y a beaucoup de choses que nous pouvons nous procurer nous-mêmes : beaucoup de biens matériels sont à notre disposition moyennant finance, fruit de notre travail. Mais l’attention des autres, leur bienveillance, leur délicatesse, leur présence fidèle et ajustée sont des cadeaux inestimables que nous ne saurions nous procurer nous-mêmes. Nous pouvons juste leur être reconnaissants de nous aimer et de nous soutenir.

Avec Dieu, c’est la même chose : on ne peut acheter sa grâce ou son soutien. Sa présence est gratuite, sa grâce est là, donnée en abondance mais encore faut-il se disposer à la recevoir. Des personnes qui sont pourtant de tradition chrétienne ont tendance à déserter aujourd’hui les sacrements. Pourquoi faire baptiser mon enfant? Il choisira plus tard. Pourquoi me marier à l’église, la cohabitation n’est-elle pas plus simple et plus confortable ? Pourquoi aller voir un prêtre pour recevoir le sacrement du pardon ? Je peux prier tout seul dans ma chambre.

Et pourtant les sacrements sont essentiels à la vie de foi. Ils nous rappellent que nous ne pouvons mettre la main sur le don de Dieu. Qu’il faut le recevoir par la médiation de frères et sœurs, par la médiation de l’Église. Que l’humilité par laquelle je vais voir un prêtre et une communauté pour recevoir le baptême, la confirmation ou l’eucharistie est la même que celle des foules qui ne restaient pas dans leur chambre mais allaient voir le Christ pérégrinant en Galilée pour recevoir de lui le don de Dieu pouvant les guérir.

   S’approcher des sacrements, c’est faire l’acte de foi que Dieu me rejoint dans ma démarche de confiance et d’humilité, dans ma démarche fraternelle. La prière personnelle est comme le contrepoint essentiel de cette démarche communautaire. Si ma prière est vraie, elle m’invite à rejoindre l’Église. Si j’ai rejoint l’Église, j’ai besoin de goûter et d’approfondir le don reçu dans la prière silencieuse.

Prions pour qu’en cette année 2019, les hommes et les femmes de notre temps découvrent que tout ne s’achète pas, que le plus important même échappe au commerce, que l’amour de Dieu est donné, qu’il est là mais qu’il faut oser se rendre disponible pour le recevoir. « Ils m’ont abandonné, moi la source d’eau vive pour se faire des citernes qui ne retiennent pas l’eau » (Jr 2,13). 

P. Lionel Dumoulin

 

 

 

Paroisse Sainte Rosalie


50 Boulevard Auguste Blanqui

75013 Paris

Tel.: 01 43 31 36 83

Email : paroisse [at] sainte-rosalie.rog

Liens de la paroisse


Liens partenaires