Nous sommes revenus de notre pèlerinage paroissial à Rome mardi dernier. Vous trouverez dans ce Rosalien, un compte-rendu de ces quatre jours très riches culturellement et spirituellement. Un des temps forts de notre voyage fut la rencontre avec la communauté Sant' Egidio près de l’église Santa- Maria-in-Trastevere, là où la communauté fut fondée.

L’intuition de son fondateur, Andrea Riccardi, a été de lier de manière très profonde la prière, le service des pauvres et l’engagement pour la paix. Les membres de cette communauté accomplissent tous un service auprès des personnes pauvres de Rome, que ce soient des maraudes auprès des sans-abris ou des visites à domicile de familles précaires ou de personnes isolées. Ils se retrouvent aussi régulièrement pour des temps de prière ensemble.

Durant l’échange que nous avons eu avec un de ces membres, il nous disait comment selon lui, les pauvres d’aujourd’hui étaient les enfants et les personnes âgées. Les enfants et les jeunes qui manquent d’adultes responsables qui veillent sur leur croissance et leur vie, les personnes âgées qui sont peu considérées de notre société et qui souffrent d’isolement.

Cette rencontre était assez providentielle alors que quelques semaines auparavant, nous avions fait le choix au conseil pastoral d’ordonner le carême autour de la question du mélange des générations et de l’attention aux personnes âgées. Nous savons effectivement que notre société est uniquement réceptive à la productivité et à l’efficacité, ce qui conduit à mettre au ban de la vie sociale ceux qui, à cause de l’âge, ne peuvent plus soutenir cette compétition. Nous savons aussi que la politique de santé actuelle fait que de nombreuses personnes âgées reçoivent des soins à domicile, mais sont isolées, du fait de leur faible capacité de mouvement et de la diminution des liens sociaux.

C’est pourquoi, nous avons fait le choix de chercher à les rejoindre pour leur apporter un peu de réconfort et de soutien. Il nous a paru important aussi de former et de soutenir tous ceux qui les accompagnent dans la durée. Vous trouverez toutes les propositions de Carême dans le tract prévu à cet effet. Une des idées majeures serait que chacun puisse repérer dans son immeuble, dans son entourage une personne âgée isolée et qu’il puisse prendre le temps d’aller la rencontrer et la visiter.

La communion avec les pauvres- où nous recevons autant que nous donnons- est le chemin privilégié pour rencontrer Dieu. Que ces 40 jours de Carême qui nous conduisent à Pâques nous aident et nous encouragent sur ce chemin

P. Lionel Dumoulin 

Paroisse Sainte Rosalie


50 Boulevard Auguste Blanqui

75013 Paris

Tel.: 01 43 31 36 83

Email : paroisse [at] sainte-rosalie.rog

Liens de la paroisse


Liens partenaires